1949

Le Commonwealth

En 1926, la déclaration de Balfour reconnaît l'entière autonomie des Dominions et leur égalité avec la Grande-Bretagne. Elle jette également les bases du Commonwealth, une association unissant tous les Dominions britanniques. Le Commonwealth regroupe ainsi cinquante-quatre États indépendants.

Ce n'est toutefois qu'en 1949 qu'on assiste à la naissance du Commonwealth moderne. Par la déclaration de Londres, la Grande-Bretagne permet en effet à ses anciennes colonies d'obtenir leur indépendance tout en demeurant membres du Commonwealth : cette loi sera d'ailleurs marquée par une forte contribution canadienne. À la suite de cette déclaration, l'Inde obtiendra son indépendance en 1949 et restera membre du Commonwealth.

Ainsi, dans les années d'après-guerre, plusieurs autres États, notamment ceux d'Asie et d'Afrique, se joindront à cette grande alliance. Faisant la promotion de l'égalité, de la non-discrimination, de la démocratie, des droits de l'homme et de la protection de l'environnement, le Commonwealth contribuera d'une façon significative à divers programmes de coopération internationale.


Hyperliens

  Retour à la cyberligne  |  Bibliographie